clouds-1852955_1920
Pexels from Pixabay

Les “gros mots” pédagogiques : la métacognition

De temps en temps, je vous proposerai un petit point très simple et rapide sur les “gros mots” pédagogiques… tous ces mots issus de notre jargon professionnel, qu’on a essayé de nous expliquer 100 fois et qui ne sont toujours pas très clairs pour nous…

Aujourd’hui commençons avec le MÉTACOGNITION. C’est une notion qui peut paraître complexe mais qu’il est important de comprendre et maitriser car elle est centrale dès que l’on parle d’enseignement explicite.

D’après le Larousse…

La métacognition est “la connaissance personnelle d’un individu sur ses capacités et ses fonctionnements cognitifs”. En résumé : Je sais ce dont je suis capable, je sais comment utiliser mes compétences et je comprends comment je les construis.

Dès lors, à chaque fois que vous amenez vos élèves à mieux comprendre la façon dont ils construisent leurs compétences et leurs connaissances, vous développez leur métacognition. C’est sur ce principe que se base l’enseignement explicite… On considère que plus un enfant comprend comment il apprend et plus son apprentissage en est facilité, car cela lui permet, entre autres, d’être moins passif et plus acteur de ses apprentissages.

Lorsque vous exposez à vos élèves les stratégies de lecture, lorsque vous leur proposez différentes méthodes pour mémoriser une poésie, ou que vous travaillez sur les meilleures stratégies pour recopier un texte vite et bien, vous travaillez la métacognition. De plus en plus de méthodes d’apprentissage sont basées sur ce principe comme Lectorino Lectorinette ou Scriptum chez Retz. Elles vous guident très efficacement dans la mise en oeuvre de ce concept d’enseignement explicite qui n’est pas évident à concevoir en classe au début. Lorsque vous aurez expérimenté l’une de ces méthodes, vous aurez plus de facilité à étendre cette façon d’enseigner aux autres domaines d’apprentissage. L’objectif étant de donner à nos élèves tous les “outils” qui seront nécessaires à la construction de leurs savoirs. On leur apprend à apprendre.

Des exemples concrets…

  • Vivre ensemble : Pour apprendre à mieux comprendre et gérer ses émotions : je fournis à mes élèves du vocabulaire et je leur apprends à être à l’écoute de leurs émotions, à les identifier puis à les gérer.
  • Apprentissage de la lecture : J’explicite à mes élèves, en début d’année de CP, comment ils vont apprendre à lire… “Nous allons découvrir le son que produit chaque lettre ou groupe de lettres et en faisant “chanter” ces lettres ensemble vous arriverez petit à petit à lire des syllabes, des mots puis des phrases et des textes. Il faudra s’entrainer beaucoup pour arriver à lire de plus en plus vite et comprendre ce que vous lisez.” Je leur fournis aussi un outil qui leur permet de visualiser les étapes à franchir et de se situer dans la progression. Il s’agit de l’escalier de la lecture que l’on peut retrouver sur le site de Lutin Bazar (ici).
  • La méditation avec Calme et attentif comme une grenouille : Cet outil permet, entre autre d’aider nos petits élèves à mieux comprendre le fait de “se concentrer”. On leur répète souvent “Mais concentre-toi voyons !” mais qu’est-ce que ça veut dire pour eux ? Dans sa méthode de méditation adaptée aux enfants, Eline Snel propose d’utiliser l’image d’une lampe de poche pour illustrer cette notion de concentration… “Je dirige ma lampe de poche sur mon travail mais par moment, elle s’en détourne… C’est normal et ce n’est pas grave. Il me suffit de m’en apercevoir et de la ramener en douceur sur la tâche à accomplir.” Cette image aide bien mes élèves à se représenter ce que j’attends d’eux lorsque je leur demande de “se concentrer sur leur travail”. Ils sont aussi plus conscients des moments où ils décrochent. Excellent outil !

Si vous avez d’autres exemples à partager, n’hésitez pas à le faire en commentaires…

Bibliographie :

  • Tous les ouvrages de Sylvie Cèbe et Roland Goigoux sur les stratégies de lecture : Narramus, Lectorino Lectorinette, Lector Lectrix aux éditions Retz
  • L’excellent Scriptum de Sylvie Cèbe et Greta Pelgrims, aux éditions Retz
  • Calme et attentif comme une grenouille, Eline Snel, Les arènes
Partagez cette publication
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *